À propos du site
Bienvenue sur Caitriona Balfe France, votre unique source francophone sur l’actrice irlandaise et ancienne mannequin Caitriona Balfe, connue pour son rôle de Claire Fraser dans la série Outlander, pour laquelle elle a été nominée aux Golden Globes. Retrouvez sur le site, toutes les dernières news de l’actrice, ainsi que ses projets, ses photos, ses interviews…. Nous vous souhaitons une bonne visite sur le site.
Derniers ajouts
Dernières news
  • octobre 20 - Outlander – saison 5
  • octobre 20 - James Houston – Portraits
  • octobre 05 - Star Force
  • octobre 05 - SCAD Portrait

  • Posted on février 17, 2019 / by Alexz / in Traduction

    Caitriona Balfe: la vedette secrète de l’Irlande

    Par Una Mullaly, le 16 février 2019. Traduction par Caitriona Balfe France.

    DEPUIS SON ENFANCE DANS LA CAMPAGNE DE MONAGHAN, LA VEDETTE DU DRAME DE VOYAGES DANS LE TEMPS, « OUTLANDER », S’EST DISCRÈTEMENT FORGÉE UNE CARRIÈRE EN TANT QUE MANNEQUIN ET MAINTENANT EN TANT QUE STAR DE LA TÉLÉVISION, AVEC QUATRE NOMINATIONS AUX GOLDEN GLOBES.

    «Il y a quelque chose que j’ai appris il y a de nombreuses années et cela semble très ridicule, mais cela a toujours été en moi.»

    Caitriona Balfe se souvient d’une leçon de vie autour d’un thé à la menthe et d’un pain au chocolat dans un bistro de Los Feliz, près de Hollywood à Los Angeles. Cette chose qu’elle a apprise est venue d’une source improbable: une classe d’actrice à 5 $ à laquelle elle a participé il ya quelques années. («Ce sont les choses étranges que j’ai faites quand je voulais être actrice à LA lorsque je suis arrivée ici.») Elle se souvient du gars qui dirigeait la classe «parle de relâcher et de détruire le besoin de ce que « c’est » . Si vous allez passer une audition et si vous êtes tellement nerveux parce que vous voulez que les gens aiment ce que vous êtes sur le point de faire: libérer et détruire le besoin d’être aimé.»

    Caitriona a appris à se donner la permission de laisser aller ces choses qui nous unissent tous, de se passer des sentiments. «C’est quelque chose de si simple et de si bête, mais cela fonctionne pour une myriade de raisons. Quoi que ce soit … juste de partir, de laisser tomber ça.” Elle fait une pause. «Tant de choses qui te rendent fou sont juste tes propres pensées, non? Donc, si vous pouvez arrêter cette spirale en un point…» Puis la pause s’arrête et Caitriona se coupe. “Cela semble si pathétique et LA.»

    Caitriona est une star. Son rôle principal dans Outlander lui a valu une renommée et un succès auxquels l’Irlande n’a pas autant contribué que les États-Unis, étant donné que la série n’a pas été diffusée à des heures de grande écoute ici.

    Caitriona a été nominée pour quatre remarquables Golden Globes consécutifs – elle n’a perdu que contre Taraji P. Henson, Claire Foy, Elisabeth Moss et Sandra Oh – ce qui l’a confortée dans le statut d’actrice principale de la télévision américaine.

    Outlander , un drame de voyage dans le temps centré sur une infirmière de la Seconde Guerre mondiale, ClaireRandall, interprétée par Caitriona, transportée de long en large entre le XVIIIe siècle en Écosse et le milieu du XXe siècle en Amérique, aurait pu être un autre fantasme historique , mais la qualité du matériel de base (la série de romans de Diana Gabaldon), la qualité de la distribution, de l’écriture et de la réalisation, et le niveau intense de popularité dont bénéficie le spectacle en font un joueur sérieux.

    C’était aussi, pour l’essentiel, le premier grand travail de Caitriona, globalement. La production dure un an et elle entre dans sa cinquième saison, avec une sixième déjà assurée. La production tourne principalement en Écosse, bien qu’elle se soit également rendue à Prague et en Afrique du Sud. En dehors d’Outlander, Caitriona a été excellente dans Money Monster de Jodie Foster aux côtés de George Clooney et de Julia Roberts en 2016. Plus tard cette année, Nous la retrouverons dans  Ford v Ferrari de James Mangold , un drame biographique sur la course littérale opposant les constructeurs automobiles voulant gagner au Mans en 1966. Caitriona jouera le rôle de Mollie Miles, épouse du pilote de course et ingénieur Ken Miles, interprété par Christian Bale. Matt Damon est là aussi. Bonne compagnie.

    ‘DESTINÉE À LA GRANDEUR’

    «Toujours destinée à la grandeur», voilà comment un ancien camarade de classe, décrit Caitriona. Elle a grandi en dehors de Tydavnet, dans le comté de Monaghan, et a ensuite étudié le théâtre à la DIT de Rathmines avant d’être repérée par un dépisteur modèle et de se lancer dans une carrière de mannequin alors qu’elle était adolescente. Et de devenir une des mannequins la plus reconnue et demandée au monde. Bien que le pouvoir de célébrité de Caitriona soit indéniable, elle est incroyablement discrète, décontractée et dépourvue de cérémonie. Elle est tellement discrète que je ne vois même pas la tête qui tourne quand elle entre dans le restaurant, car elle s’assied à la table gaiement, sans maquillage et en tenue décontractée. Il n’y a aucun air et aucune grâce, aucun facteur d’intimidation, juste la solidité de la terre. Elle roule des yeux elle-même quand elle décide que quelque chose qu’elle a dit est “tellement LA” (ce qui est à peine),

    « C’est un cerveau! » me dit au téléphone l’ actrice Maria Doyle Kennedy, qui interprète le personnage de Jocasta Cameron dans la dernière saison d’Outlander . «On la trouve toujours sur le plateau avec un livre. C’est une lectrice féroce.»

    Les livres ont joué un rôle important dans l’éducation de Caitriona. Vers l’âge de six ou sept ans, son père, un policier, décida que la famille n’allait pas avoir de télévision. Pendant environ six ans, elle et ses frères et sœurs ont eu la télévision à la maison pendant deux semaines à Noël. Alors elle a lu. Tout. Avant de commencer ses études secondaires, son livre préféré était Wuthering Heights . Elle a ensuite rejoint Aldous Huxley, George Orwell et Robert Pirsig. Au moment de son départ, elle lisait beaucoup Ian McEwan.

    Son père était dans une troupe de comédie, remportant les compétitions Scór. Elle s’est aussi tournée vers le théâtre. «Dès mon plus jeune âge, j’ai toujours été impliquée dans le théâtre – aussi avancé et développé que le théâtre pour la jeunesse était dans le petit village dans lequel j’ai grandi – mais c’était toujours ma passion de faire cela.» «Pourquoi? Probablement une multitude de raisons. Si mon père a un penchant pour ça, il y a probablement quelque chose qui se passe … Je suis aussi le quatrième enfant, donc probablement beaucoup d’attention.»

    Mais jouer, dit-elle, est aussi la façon dont elle traite les expériences, comment elle observe le monde qui l’entoure, comment elle comprend les relations et ce qui fait vibrer les gens. «Je pense que c’était aussi une évasion. J’ai grandi dans les années 1980 à Monaghan, où il n’y avait pas beaucoup de choses à faire. Il y avait aussi beaucoup d’intimidation à l’école primaire où je suis allée. Je pense que c’était une évasion pour sortir de là où j’étais.»Quelle forme a pris cette brimade? “Disons qu’être la fille d’un policier dans les comtés limitrophes des années 1980 n’était pas la chose la plus facile.»

    SEIZE HEURES

    Si la performance de Caitriona dans Outlander  est si convaincante, c’est en partie parce qu’elle est ancrée dans le travail acharné. Lorsque la première saison a été commandée, les acteurs et l’équipe de tournage étaient partis en Écosse relativement sous le radar. Sans un million de regards sur elle, Caitriona a pu exister loin des projecteurs, peaufinant son personnage sans distraction, sans audience et sans commentaire extérieur.

    «En tant que personne qui avait si peu d’expérience, c’était un tel cadeau parce que j’ai vraiment eu la chance de trouver mes marques», dit-elle. Néanmoins, c’était difficile. «Je n’ai jamais travaillé aussi fort que lors de la première année. Les six premiers mois, nous avons passé 11 à 15 jours à 16 heures, 17 heures par jour et cinq heures de sommeil. Nous voulions le faire solidement et travaillons énormément pendant un an. C’était fou. »

    Comment peut-on maintenir les choses ensemble avec ce niveau d’intensité? «Tu ne le fais pas! J’ai presque perdu la tête la première année. Mais je n’avais rien d’autre à faire. Le vin rouge est généralement une bonne aide. »

    Son premier appartement à cette époque n’avait pas de téléphone ni d’internet. «Alors, je mangeais, dormais et vivais littéralement Outlander. Et oui, j’ai presque perdu la tête, mais en même temps, je pense que les circonstances peuvent parfois toutes concourir à vous offrir la meilleure opportunité de votre vie. Je pense que l’immersion totale dans le personnage et le fait de ne pas avoir de vie en dehors de celui-ci était probablement l’une des plus grandes choses qui auraient pu arriver, car j’ai appris à connaître ce personnage et à jouer ce personnage et à le vivre et si j’avais eu une relation, ou si j’avais eu des amis, ou si j’avais eu une vie à l’extérieur à laquelle je devais m’occuper, peut-être que je n’aurais pas été aussi dedans et concentrée. Et puis cette fondation n’a jamais disparu à cause de l’immersion. »

    «Et ce sont des souvenirs aussi. Qu’est-ce qu’une personne ou un personnage sinon une série de souvenirs et d’expériences? Alors vous savez, à ce stade, j’ai une telle banque de ce que Claire est déjà en moi parce que je l’ai vécue et que je l’ai vécue dans des scènes et dans tous ces moments. C’est une si bonne base. De toute façon, chaque saison, vous construisez au-dessus de toutes ces riches expérience. C’est la beauté de la télévision; c’est la beauté de faire quelque chose sur le long terme. En quelque sorte, vous arrivez à créer un être vivant dans votre propre esprit.»

    “BULLE D’ILLUSION”

    Quand elle a déménagé à Los Angeles, elle se disait simplement qu’elle allait vivre dans une «bulle d’illusion» que sa carrière allait se dérouler. Elle dit qu’elle ne connaissait qu’une personne dans la ville. Elle ne savait pas vraiment comment se déplacer. Elle a eu connaissance d’un cours d’acteur et a commencé à y aller. En plus de suivre des cours, elle est tombée dans le rôle de ce qu’elle appelle un ami professionnel.

    «À l’époque, je ne travaillais pas et tous ceux qui avaient besoin d’aide, de ceux qui avaient un problème, je me disais« oui, je vais te chercher à l’aéroport »,« oui je vais te déposer », ‘Oh, vous vous disputez avec votre petit ami? Je viendrai à 2h du matin, c’est bien. »

    Elle a raconté qu’il y avait longtemps qu’elle était «en train de se battre dans un no man’s land, juste comme: je ne sais pas comment faire appel à un agent! ” Mais cette“ bulle de délire ”s’est avérée abriter un talent très réel. De temps en temps, elle en obtenait un, petit travail. «Ce serait avec assez de bonnes personnes pour me faire réfléchir, d’accord, si je peux être dans une scène avec cette personne sans être complètement embarrassé moi-même, alors peut-être que je peux le faire. Je suppose que quelque part, j’avais cette confiance en moi, même si elle était probablement enterrée assez loin. Mais je suppose qu’en fin de compte j’étais en mode: je peux faire ce travail. »

    «Je veux dire, je pense que je suis assez résistante», dit-elle, essayant de penser à ses principaux traits de personnalité. «Je voudrais dire que c’est mon empathie ou des conneries comme ça. Mais quelque part, j’ai toujours su. Je suis arrivée à LA un peu tard, mais même avant, quand je travaillais auparavant, je me contentais d’avoir les balles foutues et le sable pour rester persistant face à beaucoup de rejet. Mais je pense que cela vient aussi du fait de croire que si vous aimez faire quelque chose que vous aimez tant, quelque chose qui donne l’impression que cela vient naturellement, cela doit en quelque sorte être ce que vous êtes censé faire. Mais je suppose que beaucoup de gens pensent cela, alors je ne sais pas. Je ne sais pas pourquoi j’avais plus le droit de rester auprès de quelqu’un d’autre. »

    Après être restée dans les parages et avoir réussi, Caitriona avance maintenant. Elle reviendra dans la cinquième série d’Outlander en tant que productrice, aux côtés de sa co-vedette, Sam Heughan, qui, en dehors d’Outlander, a excellé dans The Spy Who Dumped Me. Caitriona est également en train d’écrire et de travailler sur deux projets axés sur l’Irlande, à la première phase de rédaction, l’un juste pour elle et l’autre avec un ami. «Je ne suis pas bonne quand je m’ennuie», dit Caitriona, «je suis méchante quand je m’ennuie, oui. Je deviens espiègle. Il y a encore une sale morveuse en moi. S’ennuyer à l’école, se balancer sur une chaise. »

    UN LIEU NÉCESSITEUX

    En tant qu’actrice, elle dit qu’il y a des années où «vous demandez simplement la permission de faire votre travail quand vous débutez. Vous venez d’un endroit si nécessiteux. Vous entrez dans les pièces et vous vous dites « et moi, et moi”, vous savez? Alors, pour arriver à un endroit où vous êtes, oh, je suis autorisé à avoir des ambitions dépassées, ou à vous donner la permission d’en avoir, c’est une grande chose.»

    Alors que les discussions sur l’égalité des sexes sur la sous-représentation des femmes dans le domaine du cinéma et de la télévision ne cessent de s’amplifier, Caitriona affirme que c’est à elle et à des personnes comme elle de jouer leur rôle pour corriger le déséquilibre.

    «En regardant le déséquilibre des pouvoirs et les raisons pour lesquelles il n’y a pas assez de femmes dans les postes de décision, vous réalisez qu’une grande partie de cela est qu’il nous faut aussi augmenter et devenir ces chiffres, devenir ce nombre d’administratrices, de ce nombre d’écrivains qui créent des rôles, et je pense que cela a été un grand réveil pour moi, car c’est à chacune d’entre nous de faire notre part. Et alors, on se dit: “D’accord, j’aimerais bien le faire.” Alors, d’accord, arrêtez de tourner autour du pot. Simplement fais-le. Le but serait au moins d’essayer de [diriger] une fois et de voir si je suis bonne. Et c’est en partie l’un des projets que j’écris: l’objectif est de le diriger moi-même.»

    Cela aide qu’Outlander ait eu plusieurs réalisatrices à la barre et que Caitriona ait été dirigée par Jodie Foster dans Money Monster . «Elle était extrêmement inspirante», dit-elle en parlant de Jodie Foster, «Lui parler, son intellect est incroyable. Oh mec. Par exemple, vous savez que vous participez à une réunion et vous pensez être prêt? Manifestement, [ Money Monster ] concernait le monde de la finance, et j’avais lu chaque livre de Michael Lewis et tous mes articles, et vous entriez, et vous aviez une conversation avec elle, et c’est Ok, je suis tellement hors de mon potentiel. Elle est incroyable. Elle n’est pas intellectuelle de manière arrogante ou intentionnellement intimidante… Elle est tellement géniale. Ses idées sont si bonnes. »

    “IL Y A UNE TELLE INÉGALITÉ”

    Changer le statu quo sur les plateaux en matière de genre demandera du temps, des efforts et du personnel. Il faudra également un changement de culture qui va bien au-delà des industries du film et de la télévision. «Je pense vraiment qu’avec notre série, pour la saison trois que nous avions tournée il y a deux ans, nous avons essayé de faire toute la saison avec des réalisatrices. En fin de compte, nous n’avons pas fait sur toute la saison, mais c’était plus de 50%.»

    Pour toute émission de télévision majeure, c’est un gros problème. «La salle de nos écrivains est très féminine, nos producteurs exécutifs – deux hommes, deux femmes – même dans nos cadres, il y a beaucoup de femmes», dit Caitriona, «Mais quand vous regardez les équipes, il y a peut-être 95% d’hommes. C’est en grande partie la tradition. Les heures folles en sont probablement une grande partie. Si vous regardez les jeunes femmes qui entrent dans l’entreprise, elles peuvent faire des progrès, mais vous ne commencez pas à atteindre le sommet de votre expérience en occupant ces rôles, les rôles principaux, jusqu’à ce que vous ayez au moins 30 ans. La trentaine, c’est généralement quand les femmes veulent aller avoir un enfant si elles veulent avoir un enfant… Tant de femmes disparaissent pendant ces années et il leur est impossible de revenir ou de revenir au niveau où elles étaient auparavant . Et c’est un problème énorme dans l’industrie. »

    Les membres de l’équipe masculine, dit Caitriona, ont des partenaires qui ont eu des enfants tout au long de la production, et comme beaucoup de femmes le reconnaîtront dans des domaines à prédominance masculine, c’est une proposition différente: «Je ne peux pas vous dire combien de gars, leurs amies ont toutes eu des enfants et elles ont toutes pu avoir une famille et occuper cet excellent travail depuis cinq ans. Cela ne les a pas affectées, à l’exception peut-être de leur sommeil nocturne. Ils arrivent à tout avoir. Vous faites quoi à ce sujet?»

    Caitriona parle avec passion et perspicacité de ces questions. «Dans notre secteur, les deux principaux départements dirigés par une femme sont les deux départements les moins rémunérés et ceux qui travaillent le plus longtemps – à savoir les costumes, la coiffure et le maquillage. Il y a une telle inégalité. C’est bien de parler des salaires des acteurs par rapport aux salaires des actrices – c’est un problème – mais en général nous sommes dans une position privilégiée de toute façon, et nous avons maintenant une certaine visibilité, nous pouvons en parler et obtenir des réparations, espérons-le. Mais pour les femmes qui travaillent dans les coulisses, c’est un casse-tête. Je ne sais pas ce que vous faites à ce sujet, mais il faut faire quelque chose. Et si les gens veulent que les températures ou les cultures changent sur les plateaux ou derrière la caméra avec tous les départements, c’est un changement holistique qui est nécessaire. »

    RECONNEXION AVEC L’IRLANDE

    Caitriona, qui aura 40 ans cette année, a passé plus de temps en dehors de l’Irlande qu’en Irlande. Le fada sur son prénom a disparu. “J’ai laissé  tomber pour l’Amérique, pour que ce soit facile”, a-t-elle dit en parlant du  The Late Show avec Stephen Colbert , dans le cadre de la traditionnelle conversation ouverte, les organisateurs de talk-shows américains réservent l’orthographe des noms d’acteurs irlandais.

    Il est donc intéressant de noter que ses propres projets semblent être tournés vers l’Irlande. «Il y a un besoin de reconnexion ou de retour», dit-elle. “Se reconnecter à la maison. Je veux dire, je n’ai jamais travaillé comme actrice en Irlande. Je n’ai pas travaillé en Irlande depuis l’âge de 18 ans. Et c’est tellement drôle parce que votre identité dépend en grande partie de votre origine. Mais le pays d’où je viens est complètement différent de celui dans lequel j’ai grandi. »

    Les co-stars de Caitriona parlent de sa générosité en tant qu’actrice et de son attitude accueillante. Elle défend leur travail en dehors de la série et les diffuse sur les réseaux sociaux. Maria Doyle Kennedy mentionne un moment où elle s’est rendu compte que Caitriona était partie et avait écouté son dernier album, sans invite, et en avait discuté avec elle à son retour au plateau. «Je pense que ce que j’essaie de dire au sujet de CB, explique Maria Doyle Kennedy par SMS après une discussion sur Caitriona,«c’est qu’elle utilise sa position de n°1 de la série pour le bien de tous. Elle est consciente et soutient le travail de ceux qui l’entourent et tout changement qu’elle rechercherait serait dans l’intérêt commun, plutôt que comme un gain personnel. Aussi intelligente qu’elle est, elle est une force accueillante sur le plateau et dans la vie réelle.”






    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




    Caitriona Balfe France is an unofficial fansite for Caitriona Balfe. We are in no way affiliated with her, her management and we don't know anyone who is. This site is non-profit, and is in no way trying to infringe on the copyrights or businesses of any of the entities. All content posted up on this site is used under the Fair Use Copyright Law 107. All images are copyright to their respective owners. If something belongs to you, please email us before taking any legal action and we will give you credit or remove it straight away.